Supporters officiels des Spacer's Toulouse Volley-Ball

Les Falcon’s également supporters de la Team Yavbou !

 

En tant que fans de volley les Falcon’s ont suivi les performances de l’équipe de France masculine en ce début d’été et l’ont supportée dès qu’ils ont pu.

Ceci d’autant plus que, parmi les bleus il y avait 4 Spacer’s 2016, 1 Spacer’s 2015 et 1 Spacer’s 2014 !

Dès le premier match amical contre la Belgique à Tours, 3 Falcon’s ont fait le déplacement et ont pu encourager les premiers pas officiels en bleu d’Antoine, Babar et Cédric. Beaucoup d’émotion pour ces retrouvailles après la défaite à Paris contre Chaumont en finale, en particulier pour Nonos qui officiait par la même occasion dans sa nouvelle maison.Nonos
Quelle joie également de pouvoir de nouveau échanger quelques mots avec Thibaut et Trévor. Ce fut également l’occasion de leur faire signer des maillots qui n’étaient, pour une fois, pas jaunes.
Enfin, côté belge, à défaut de voir Bram qui passaient ses tests en Corée du Sud au même moment, nous avons pu voir le futur libéro toulousain, Jelle Ribbens.
Sportivement il n’y a pas eu photo et les bleus, déjà bien prêts, l’ont emporté 3-1 tout en faisant participer tous les joueurs pour tester plusieurs types de formation. Les supporters étaient par contre moins prêts et l’ambiance dans les tribunes n’était pas très chaude.

Le tournoi à Lyon pour la qualification pour les championnats du monde a été suivi à la télé sur la TNT, mais un toulousain était dans la salle : Yoan l’animateur / community manager des Spacer’s recruté pour l’occasion par la FFVB. Dans les tribunes, même sans Falcon’s, l’ambiance est montée d’un cran (Yoan n’y étant pas étranger) et les bleus ont assuré leur qualification avec 5 victoires contre l’Islande, l’Ukraine, la Turquie, l’Azerbaïdjan et l’Allemagne, à chaque fois 3-0 !
Côté toulousains (et ex-toulousains), tous ont apporté leur pierre à l’édifice :

  • Antoine a été titularisé 3 sets
  • Babar 5 sets
  • Nico 3 sets
  • Thibault 9 sets
  • Trévor 12 sets

L’équipe de France a ensuite attaqué sa campagne en ligue mondiale en Russie. Aucun Falcon’s n’a fait le déplacement chez les géants russes et encore une fois les bleus dominent leur sujet. Ils battent la Bulgarie et l’Argentine 3-0 et lâchent leur premier set de l’année, sûrement par politesse, à leurs hôtes russes. Cette fois les Falcon’s sont derrière leurs écrans d’ordinateur ou télé pour ceux qui sont abonnés à la chaîne du diffuseur officiel. Les encouragements à distance ont plus particulièrement poussé Trévor, titulaire les 3 matchs en l’absence d’Earvin, Antoine qui est rentré sur les money time, et Thibault qui a fait une apparition.IMG_2689

Pour le deuxième tour de la ligue mondiale, à Pau, c’est un contingent de 5 Falcon’s qui a fait le déplacement, accompagnés de nombreux sympathisants toulousains, ainsi que de Yoan encore recruté par la fédé ! C’est cette fois une ambiance ultra chaude à tous les sens du terme : 35°C et des chants repris magnifiquement par tout le monde dans cette salle. Quel plaisir de participer et entendre des Marseillaises lancées depuis les tribunes, a capella, pour pousser les bleus quand ils étaient en difficulté ! Ça donne des frissons.
Sportivement, la France fait cette fois un grand pas vers le final 6 en remportant ses 3 matchs par 3 sets à 1 contre la Russie, l’Italie et les USA. C’est alors la seule équipe invaincue après 6 matchs. Encore une fois nos encouragements ont plus particulièrement poussé Trévor, titulaire, Thibault titularisé quelques sets, Antoine qui est entré sur les money times et Babar titulaire sur les 2 derniers sets du tournoi.IMG_2742

Pour finir les tours de qualification, la France se déplaçait en Belgique, sans Falcon’s sur place, mais encore derrière leurs écrans. Nos bleus lâchent cette fois un match contre les bleus azurs d’Italie (3-2) mais se remettent dans le rythme en battant le Canada puis la Belgique par 3 sets à 0. Ils finissent premiers de la phase de groupe, ne perdant que 2 points par rapport au maximum possible ! Les « toulousains » se sont particulièrement illustrés avec Babar titulaire tout le tournoi du haut de ses 19 ans, Thibault titulaire 8 sets, Antoine 7 sets, Trévor 4 sets et Nico 3 sets.

Le final 6 ayant lieu au Brésil, les Falcon’s n’ont pas fait le déplacement, mais le décalage horaire a permis de suivre tous les matchs sur les écrans. Sur place, sur un terrain de foot du sud du Brésil, c’est l’hiver et la température stagne autour des 12°C. Ca a dû faire bizarre à nos bleus après les 35°C de Pau ! Du coup, achat de sous-couches thermiques en catastrophe pour les joueurs.
Lors du premier match la France retrouve les USA pour un match beaucoup plus serré puisque c’est au bout du tie-break que les bleus l’emportent. L’heure raisonnable de démarrage (22h40) se transforme en heure de fin vers 1h du matin beaucoup moins raisonnable quand on travaille le matin ! Mais le lendemain est jour de repos pour les bleus et donc pour les supporters. C’est donc en pleine forme que les Falcon’s sont devant leur écran pour le match décisif pour la qualification vers les ½ finales contre la Serbie tenante du titre. Les bleus assurent la qualification en menant 2 sets à 0 puis Tillie fait tourner l’effectif. A 2-2 après que la Serbie ait réussi à hausser son niveau, les titulaires du début de match sont de retour et assurent la victoire et la 1èreplace de la poule, permettant d’éviter les brésiliens en demi-finale.IMG_2712
Ce sont donc les canadiens que les bleus trouvent le lendemain sur leur route. Malgré l’arrivée de 2 canadiens chez les Spacer’s pour la saison 2017/2018 (Danny et Ryan), les seuls Spacer’s présents au Brésil sont du côté français. Les Falcon’s sont devant leur écran pour cette demi-finale un vendredi soir. C’est sans trembler que les français se qualifient brillamment pour leur deuxième finale en 3 éditions.
C’est la finale rêvée et attendue : Brésil – France, au Brésil mais pas sur la plage…
Chez les Falcon’s deux techniques différentes : ceux qui préparent leur réveil avec le son à fond à 4h du matin pour ne pas rater le début et ceux qui préparent le café et les films pour attendre le début du match sans dormir. Tout ce beau monde se retrouve finalement en ce dimanche matin, chacun derrière son écran.
C’est un début très serré puis le Brésil se détache dans le money time du premier set et l’emporte. Ce n’est pas la douche froide car on sent les français dans le coup mais on a connu des débuts meilleurs…
L’ambiance se réchauffe au deuxième set avec le premier temps mort technique atteint par les bleus loin devant (8-3). Ils finissent en mettant la fessée aux locaux 25-15. Ça a le mérite de nous réveiller et on sent que la victoire est possible.
Au troisième set, la machine bleue continue sur sa lancée et mène rapidement de 5 points. La fin de set est plus tendue avec un retour du Brésil à 23-23. Les encouragements fusent derrière l’écran et Kevin bloque Wallace, 25-23 !
Plus qu’un set pour monter sur la plus haute marche…
Malheureusement ce ne sera pas le suivant, car, dos au mur, les brésiliens ne lâchent rien, prennent à leur tour 5 points d’avance et l’emportent 25-19.
Il est alors 6h du matin, un dimanche, mais les Falcon’s ne lâchent rien. Les cris et les encouragements fusent par écran interposé, mais pourtant les bleus partent mal et sont menés 4-7…
Tout le monde connaît la suite, le temps mort de Tillie, la défense d’Earvin qui repart dans le carré magique, l’attaque de Babar sur un retour direct et le dernier point de Trévor !
Il est presque 6h30 et côté Falcon’s ça saute partout.
La soirée / matinée n’est pas finie car il faut regarder le podium maintenant !
On notera la présence dans l’équipe type de Benjamin, Kevin et Earvin (qui finit également MVP, énorme en ½ et en finale).
Côté Spacer’s et ex-Spacer’s cette phase finale aura vu la titularisation de Babar sur tous les matchs sauf 1 set, la titularisation de Trévor sur 9 sets, l’apport d’Antoine lors des money times et de Thibault sur quelques sets.
Bref beaucoup d’expérience emmagasinée par nos jeunes toulousains, en particulier pour le plus jeune d’entre eux et qui sera le seul Spacer’s l’année prochaine : Babar !

Prochaine échéance pour eux, le championnat d’Europe dont ils sont tenants du titre, en Pologne dans des salles de 10 000 spectateurs, du 25 août au 3 septembre.
Les Falcon’s seront derrière eux et devant leur télévision pour les encourager puisque ce sera retransmis sur la TNT !

IMG_2716

Laisser un commentaire